5 raisons de se mettre au gravel

C’est peut-être une question que tu te poses : le gravel est-il fait pour toi ? Spoiler alert, il y a de grandes chances que ce soit le cas. Alors comme on est sympas, on te donne selon nous les 5 meilleures raisons de te mettre au vélo gravel. Soit autant d’arguments qui t’aideront sûrement à te décider si tu hésites encore à sauter le pas !

Tu vas pouvoir rouler (presque) partout

C’est le premier avantage du vélo de gravel : sa polyvalence ! À mi-chemin entre le VTT et le vélo de route, le gravel t’offre en effet le meilleur des deux mondes. Aussi à l’aise sur les routes que sur les chemins de terre et de graviers (gravel, en anglais) grâce à la largeur de ses pneus, il t’assure un confort inégalé de par la géométrie de son cadre qui te garantit de pouvoir rouler de longues heures en perdant toute notion du temps.


Le gravel est un peu ce que le trail est à la course à pied : tu dois jauger chaque coup de pédale et analyser où engager ta roue. Un aspect ludique qu’il emprunte au VTT et un aspect ​« pilotage »​ qui relève du jeu en faisant appel à notre âme d’enfant.


En résumé, c’est l’option idéale si tu veux te mettre ou te remettre au vélo, puisque tu vas pouvoir varier les plaisirs et laisser libre cours à tes envies d’exploration. Routes bitumées ou sentiers cabossés, l’aventure est infinie… pour autant que tu en aies encore sous la semelle !

Tu vas te déplacer sans polluer

Tu nous as sûrement vus venir à des kilomètres, mais c’est un fait : le vélo, c’est le loisir à faible impact environnemental par excellence. Et au vu du contexte climatique actuel, ce n’est pas rien. Le gravel participe à réinventer l’imaginaire du voyage en offrant une alternative décarbonée pour combler tes envies d’évasion. Pourquoi s’envoler à l’autre bout du monde quand l’aventure commence souvent sur le pas de ta porte ?


Pour boucler la boucle, il convient toutefois de rester attentif au cycle de vie de ton bolide. Pour ça, rien de mieux qu’un entretien adéquat pour t’assurer de profiter de ton vélo pendant de longues années… voir une vie entière. Par ailleurs, le train est ton meilleur ami pour rejoindre le départ de ta prochaine aventure. Chez Bivouak, on va au bout des choses en te donnant toutes les infos pour te lancer dans ta prochaine Odyssey/Echappey en privilégiant les mobilités douces !

Tu vas faire de l'exercice sans même t’en rendre compte

Tu t’en doutes : le gravel (et même le vélo en général), c’est bon pour les gambettes et la bonne santé cardiovasculaire. Un remède de choc contre la sédentarité qui te permet de combiner l’utile à l’agréable. Loin des salles de sport surpeuplées, tu vas pouvoir faire du bien à ton corps et voir du pays par la même occasion. Tout le contraire d’un sport ingrat.


En plus, le gravel a l’avantage d’être un sport porté. Ce qui en fait une activité physique accessible au plus grand nombre et adaptée à tous les niveaux de forme physique. Pas besoin de te lancer dans de l’ultra distance tout de suite, profite d’abord du voyage ! Parce que tu vas le voir, prendre son temps fait partie de l’ADN du gravel.

Le gravel : une ode à la lenteur

Hormis quelques accélérations, le gravel est un moyen de transport plutôt lent. Ce n’est pas vraiment un vélo taillé pour la vitesse, mais plutôt l’excuse toute trouvée pour ralentir l’allure et apprécier la beauté des paysages que tu vas traverser à grands coups de pédale. Prendre son temps, cela fait partie du jeu.


Outre le départ et l’arrivée, c’est surtout ce qu’il se passe entre les deux qui est important. Tu vas devoir apprivoiser la géographie des régions traversées en te mettant en quête des chemins qui les traversent. Une quête synonyme de liberté, de nature sauvage, d’autonomie et de débrouille. Revenir à l’essentiel en voyageant de manière minimaliste, tout en mettant de côté la performance pour lui préférer l’esprit d’aventure et de déconnexion. Une aventure hors des routes encombrées de voitures, en dehors du monde. Que tu sois seul.e… ou en bonne compagnie !

Tu vas te faire des ami.es

Dernier aspect, et pas des moindres, le gravel jouit d’une communauté plutôt bienveillante au sein de laquelle tu trouveras forcément ta place. Tu imagines bien que rouler des heures sur des dizaines (voir des centaines) de kilomètres en compagnie d’autres cyclopotes, ça forge des liens.


En outre, les séjours gravel sont une bonne manière de progresser et recevoir les meilleurs conseils de cyclistes plus expérimenté.es. Matos, entretien, tu vas vite devenir un.e pro ! Et justement, Bivouak existe aussi pour ça. Les Echappey et les Odyssey sont le meilleur moyen de rencontrer des tas de gens qui partagent la même passion que toi. Tu t’inscris pour l’aventure, et on te garantit que tu repartiras avec de nouveaux potes !